28/04/2015

Recruter, un apprenti en situation de handicap, pourquoi pas vous ?

Afin d’ouvrir la fonction publique à l’apprentissage, le président de la République a annoncé, lors de la grande conférence sociale des 7 et 8 juillet 2014, des objectifs de recrutement ambitieux en ce qui concerne l’État. Ainsi, 4 000 apprentis devront être recrutés à partir du mois de septembre 2015 et 6 000 à partir du mois de septembre 2016. La circulaire relative à la mise en oeuvre de l’apprentissage dans le secteur public non industriel et commercial a été publiée le 8 avril 2015. La dynamique est lancée dans toute la fonction publique.

Ces objectifs clairement affichés doivent coïncider avec l’obligation de 6 % de taux d’emploi de personnes en situation de handicap dans la fonction publique. En effet, recruter un apprenti travailleur handicapé comporte plusieurs avantages pour les employeurs publics : tout d’abord, le coût salarial annuel chargé par année de l’apprenti est pris en charge à 80 % par le FIPHFP, ce qui représente une aide financière considérable.

De plus, les coûts pédagogiques sont intégralement pris en charge par le FIPHFP (dans la limite du plafond défini dans le catalogue des aides, soit 10 000 € par an). Il est à noter que, pour les personnes en situation de handicap, l'apprentissage ne fait l’objet d’aucune limite d’âge.

Avec ces atouts de taille, nul doute n’est possible : l’apprentissage est devenu un outil de formation et de reconversion professionnelle qui doit être mobilisé pour les personnes en situation de handicap. Employeurs publics, c’est le moment pour faire connaître vos possibilités de recrutement pour la rentrée 2015 ! Recruter, un apprenti en situation de handicap, pourquoi pas vous ?

Source : Lettre d'information du Handi-Pacte Alsace - N°2 - Avril 2015

Les commentaires sont fermés.