• Revue de presse du Handicap

    Sélestat - Société L’Esat Evasion, premier Centre de Ressources Culture et Handicap (CRCH) du Grand Est

    L’établissement et service d’aide par le travail (ESAT) Evasion, à Sélestat, spécialisé dans la culture, vient de devenir le premier centre de ressources culture et handicap.

    Concrètement, après avoir versé 7000 euros l’an dernier à l’Evasion pour mettre en route ce centre, le Département du Bas-Rhin versera cette année 10 000 euros pour permettre à l’Esat sélestadien de passer à la phase active.

    L’Evasion devra désormais assurer les missions d’un CRCH : favoriser l’accès à la culture et la pratique artistique des personnes en situation de handicap, assumer un rôle d’animateur de réseau, favoriser la mise en accessibilité d’événements culturels, élaborer des modules de formation professionnelle.

    Voici le lien vers le site de l'Esat Evasion : http://www.esat-evasion.fr/

  • APF Evasion

    Capture.JPG

    APF Évasion, le service national d’organisation de séjours de vacances de l’Association des Paralysés de France défend depuis 1936 le droit aux vacances pour tous et le droit au répit des aidants.

    APF Évasion permet chaque année à près de 1400 personnes en situation de handicap, adultes et enfants, de profiter de vacances l’été en toute sécurité.

    Un éventail large de séjours est proposé de juin à septembre, avec des rythmes et des projets différents, qui permettent aux vacanciers de partir quel que soit leur niveau d’autonomie :

    • Séjours classiques (France ou Étranger)

    • Séjours 18-25 ans

    • Séjours A Fond la Vie

    • Séjours médicalisés

    • Séjours « Polyhandicap »

    • Et des nouveautés chaque année !

    Il s’agit de séjours collectifs (8 à 12 vacanciers), qui sont sécurisés par un taux d’accompagnement élevé (1 bénévole pour 1 vacancier). Près de 1300 bénévoles sont recrutés et formés chaque année. Ces accompagnateurs aident les vacanciers dans les actes de la vie quotidienne et partagent également l’ensemble des loisirs dans un cadre inclusif (activités, fêtes, visites…). Selon le type de séjour, des professionnels sont recrutés tels que des infirmiers, des cuisiniers, du personnel de service…

    APF Évasion participe également à l’organisation de départ en séjours inclusifs par l’intermédiaire des partenaires organisateurs de séjours pour personnes valides. Ainsi, plusieurs centaines de jeunes et enfants en situation de handicap ont accès et sont accompagnés pour participer à une « colonie » ordinaire. Que vous construisiez votre projet de vacances ou que vous souhaitiez vous engager pour accompagner lors d’un séjour, retrouvez sur le site APF Evasion l’ensemble des informations utiles.

  • Action Handicap mieux agir ensemble

    Capture.JPG

    Les 30, 31 janvier et 1er février prochains une action de sensibilisation (gratuite) autour de la question du handicap aura lieu à Sémaphore MSA.

    Cette initiative est à destination à la fois des professionnels : salariés de Sémaphore MSA, des membres de la Cité des métiers, du réseau PLIE ou des autres Missions Locales d’Alsace mais aussi à destination du public (usagers ou entreprises).

    L’idée est de faire tomber les stéréotypes sur le handicap mais aussi de mieux appréhender les différentes formes de handicap pour mieux orienter les personnes. Ces actions de sensibilisation se feront par une approche ludique (mise en situations pratiques) et théorique par des prestataires externes, mais aussi par la découverte des ateliers internes menés notamment par l’Espace Multimedia et adaptés à un public en situation de Handicap.

    Pierre Klébaur jeune auteur de 20 ans du livre «Ma vie, un sport pas comme les autres » sera aussi présent les 3 jours pour témoigner, échanger, présenter et dédicacer son livre.

  • Domaine du Hirtz : Giboulées d'offres de janvier 2017

    Domaine Hirtz.jpg

    Ca y est l'année 2017 démarre avec le Domaine du Hirtz !

    Retrouvez les dernières actualités et les nouvelles offres de janvier : http://www.domaine-hirtz.com/

  • Je Fais Ce Que Je Veux : Catalogue printemps/été 2017

    Découvrez le catalogue de tourisme adapté printemps/été 2017

    Pour toutes informations complémentaires :

    J.F.J.V - Tel: 06 70 89 87 59 - 06 98 94 32 62

    Capture.JPG

  • Un volet s’ouvre et les personnes polyhandicapées sortent de l’ombre

    Capture.JPG

    Onze ans après la reconnaissance du polyhandicap par la loi dite « handicap » du 11 février 2005, sept associations représentatives des personnes polyhandicapées et de leurs familles saluent l’émergence d’une politique publique dédiée à l’accompagnement des personnes polyhandicapées.

    En effet, le volet national polyhandicap de la stratégie quinquennale de l’évolution de l’offre médico-sociale, dévoilé le 21 décembre dernier, ouvre la voie à une meilleure reconnaissance des droits des personnes polyhandicapées.

    Les associations soulignent la co-construction de ce volet élaboré à partir des propositions des associations, retravaillées en lien avec les agences et les administrations nationales.

    Ses actions portent sur l’ensemble de la vie des personnes polyhandicapées et leur garantissent les mêmes droits que ceux de tout citoyen. Les associations restent vigilantes quant à la mise en œuvre de ce plan : les moyens et le calendrier doivent être à la hauteur des enjeux.

    Les associations (l’Association des paralysés de France, la Croix-Rouge française, le Groupe polyhandicap France, le Centre de Ressources Multihandicap, le Comité de Liaison et d'Action des Parents d'Enfants et d'Adultes Atteints de Handicaps Associés, le Comité d'Etudes et de Soins Auprès des Personnes Polyhandicapées et l’Association Ressources Polyhandicap Nord Pas-de-Calais) se réjouissent tout particulièrement de ce que les actions de ce volet ne s’arrêtent pas aux portes des établissements médico-sociaux. En effet, elles s’intéressent à tous les domaines de la vie des personnes polyhandicapées, reconnaissant la poly compétence des personnes polyhandicapées, citoyennes à part entière.

    Ainsi, les mêmes droits que pour tout un chacun sont reconnus aux personnes polyhandicapées : choix des lieux de vie et possibilités de modalités d’accueil diversifiées, droit aux apprentissages, à une scolarisation, à des loisirs, à des vacances, aux soins que nécessite leur état de santé, etc. Avec, compte tenu de la spécificité et de la complexité du polyhandicap et de son accompagnement, des adaptations et mesures de compensation incluant les aides humaines et matérielles nécessaires.

    Autre avancée majeure, ce volet, intègre, à la demande des associations, un COPIL de suivi des mesures associant étroitement tous les acteurs.

    Si ce volet engage des actions attendues de tous, les associations appellent à la vigilance quant à sa réalisation.

    De nombreuses actions demandent des moyens supplémentaires et des chiffrages sont à ce jour inaboutis : l’enveloppe annoncée de 180 millions d’euros sur 5 ans à partager avec l’autre volet portant sur le handicap psychique sera à l’évidence insuffisante, compte-tenu notamment de la nécessaire création de places.

    Il en est de même sur le calendrier de mise en œuvre : malgré des annonces ambitieuses, l’application effective de certaines mesures semble incertaine. Ainsi, en particulier le droit à la scolarisation, est conditionné à un diagnostic national et à un « énième » cahier des charges.

    Enfin, compte tenu de la grande dépendance des personnes polyhandicapées et des demandes des familles sans solution, les associations ne peuvent accepter que les créations de places, dont le besoin est extrêmement urgent soient soumises à des contraintes budgétaires rédhibitoires pour les personnes polyhandicapées et leurs familles.

    Les associations souhaitent que le volet qui vient de s’ouvrir soit l’occasion d’investir durablement pour les droits des personnes polyhandicapées et la reconnaissance de leur pleine citoyenneté, quel que soit le contexte politique à venir.